31 décembre 2016…. L’heure est au bilan ! Qu’est-ce que j’ai accompli ? Qu’est-ce que j’ai découvert ? Qu’est-ce que j’ai amélioré chez moi ? Qu’est-ce que j’ai manqué ?

ça peut paraître scolaire pour certains, mais peu importe. J’aime beaucoup faire ce genre de bilan, parce que ça permet de prendre du temps et de réfléchir à qui on est, ou on va et ce qu’on a accompli.

Enfin, ici, c’est plutôt « qui JE suis, où JE vais et ce que J’AI accompli ».

Oui, accompli. Parce que vous comme moi, même si on l’oublie un peu parfois, on n’est pas là ici bas pour juste buller. J’ai l’intime conviction qu’on est là pour remplir une mission. Chacun la sienne et à chacun de découvrir en quoi elle consiste. Enfin bref, je m’égare. Revenons à ce bilan de l’année !

Ce que j’ai aimé…

 

Bilan personnel

 

  • Le changement de mental qui s’est amorcé au printemps dernier et dont ce blog est le fruit. J’ai envie d’être moi à 100%, pas tronquée, que ça plaise ou non. Jusqu’ici, ça me faisait un petit pincement, de chiffonner les gens, mais en fait, j’ai fini par accepter qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. Et ce n’est pas plus mal ; ça fait moins de travail ! ^ ^

 

  • Ma pratique du yoga qui s’est intensifiée. J’ai énormément progressé dans ma pratique et je ressens désormais le besoin de rouler mon tapis plus que le « devoir » pour m’entraîner. Je crois pouvoir dire que ça fait désormais partie de mon mode de vie. 🙂
Et à titre familial ?

 

  • La création de souvenirs communs avec de beaux voyages : Miami, Agadir, Chicago (il faut que je vous en parle !)… Du soleil, des découvertes, du dépaysement et des envies d’ailleurs…..

 

  • Le temps passé avec mes filles plutôt qu’au boulot, à essayer de prouver ma valeur. Je le savais plus ou moins, mais personne n’est indispensable à un travail, personne n’est irremplaçable et surtout, si ce travail apporte un équilibre, il faut garder en tête que ce ne sera peut-être pas toujours le cas. D’où l’intérêt de ne pas tout miser dessus.

 

Niveau professionnel…

 

  • La capacité à dissocier le moi personnel du moi professionnel. Du coup, les critiques et autres événements négatifs qui ont eu lieu au travail ne m’ont pas affectée plus que de raison.

 

  • La réflexion sur ce que j’ai envie de faire, la mission que je me donne et ma valeur ajoutée. J’ai identifié ce que je ne veux plus, ce que j’aime et vers quoi je veux tendre.

Ce que j’ai moins aimé

  • Etre frustrée par le manque de temps. J’ai tout un tas de projets, notamment pour ce blog, mais le temps me manque et ça m’énerve. Mais… Je vais persévérer !
  • Travailler alors que je ne partage plus les valeurs dont je dois faire la promotion. ça m’a enlevé toute motivation pour me lever le matin, à un moment. Et ça, c’est foncièrement dérangeant.
  • Ne pas avoir su dire ce qui me dérangeait au moment opportun, aussi souvent que je l’aurais voulu. Pourquoi ? Sans doute par politesse, parfois pas crainte de déplaire, aussi. Mais au final, c’est moi qui suis la plus gênée, dans l’affaire vu que je « m’étouffe » avec ce qui m’est resté sur la patate et que je n’ai pas dit. Donc à partir de maintenant, me gêner pour les autres : FUCK ! Savoir déplaire, c’est bien pour mieux plaire ailleurs ! 😉

Bilan général

Un année, bien remplie. Pas reposante pour un sou, mais positive. Et puis j’ai l’impression que c’est une année charnière et que 2017 va être très prometteuse. J’espère que vous serez là qu’on puisse partager tout ça ensemble !

Bon, sinon, votre bilan à vous ?

Bilan avant 2017 - Rebours