Hey, hey ! Me revoilà enfin ! Cet article, je dois vous le faire depuis lundi, mais les microbes ne nous lâchent pas à la maison et changent tout mon programme initial. Enfin bref ! Le weekend dernier, c’était mon weekend mensuel de teacher training. Vu qu’on est à mi-parcours, le moment est bien choisi pour faire un bilan sur la formation, je trouve ! Vous me suivez ? Allez, c’est parti !

Mon bilan sur la formation de professeur de yoga à mi-parcours

200 heures, ça paraît long, mais en fait, c’est court !

Quand j’ai démarré en septembre, c’était comme si je me trouvais au pied de l’Everest et qu’il fallait que je monte dans en voir le bout. En même temps, vu la hauteur de l’Everest, normal de ne pas en voir le sommet ! Et bien avec la formation, c’était pareil, puis là, en décembre, je me rends compte que déjà la moitié du chemin est parcourue, que c’est passé bien vite et que surtout, il y a encore un tas de choses à intégrer.

Donc définitivement, 200 heures, ce n’est vraiment pas assez ! Je crois que la fin de cette année va sonner le début de l’approfondissement perpétuel de ma formation au yoga ! 🙂 500 heures la prochaine étape ? Qui sait… ^ ^

Une vision des choses et un mode de vie en pleine mutation

Par là, je me rends compte que sans pour autant devenir une yogini ascète à l’orientale, je glisse tout doucement vers un mode de vie de plus en plus yogique. J’écoute mon corps, je sais quand il a besoin d’étirements, de mouvements pour se réchauffer.

Niveau alimentation, elle devient de plus en plus végétale. Non pas parce que « Vegan is the new black », mais plutôt parce que plus de légumes, ça me fait du bien dans le corps : j’ai moins de coup de pompes, je digère mieux, je me sens plus dynamique… Cela dit, je ne suis toujours pas prête à abandonner mon plaisir occasionnel « saucisson et Jurançon » ! ^ ^ Un jour peut-être, parce que je n’y prendrai plus plaisir, mais pas pour le moment.

Niveau vision des choses, je me suis encore plus rendue compte que pour approfondir la pratique et mes connaissances du yoga, il va falloir aller chercher au delà du tapis où j’exécute les asanas. Ok, on progresse en pratiquant, mais on progresse aussi en lisant et en expérimentant les choses. En échangeant avec d’autres, aussi. 🙂

Des progrès impressionnants dans ma pratique

Pas seulement moi, mais l’ensemble de mon groupe de formation. Chacun a démarré à une étape différente, plus ou moins avancée, mais notre prof référente nous l’a confirmé, chacun d’entre nous à progressé dans la pratique des asanas.

A titre personnel, je m’en rends bien compte… Je fais des postures d’équilibre sur les avant-bras, sur la tête sur les mains, ma colonne vertébrale s’assoupli de jour en jour : je suis capable de mettre les genoux sur mes deux oreilles dans la posture de la charrue (halasana) ! Il y a deux ans encore, je n’envisageais même pas cette éventualité. Je regardais les autres faire en me disant « un jour peut-être, toi-aussi ». C’est gratifiant, mais surtout, ça corrobore vraiment bien la citation de Pahhabi Jois…

Une meilleure proprioception

Connaître son corps et d’une manière plus générale, connaître le corps humain, c’est le meilleurs service qu’on puisse se faire. On se tient autrement, on se déplace autrement, on bouge autrement, et surtout, on mobilise en pleine conscience des muscles profonds. Ceux qu’on ne connaît pas en général. Et après ça, tout devient plus facile.

Pectiné, ça vous parle ? Deltoïde fessier ? Romboïdes ? avec un peu de chance, de nom, oui. Mais savez-vous les localiser sur vous mêmes et les mobiliser dans le mouvement ? Depuis peu, j’y arrive mieux, moi. 🙂

Un groupe de collègues super soudés et bienveillants

Alors ça, c’est vraiment la cerise sur le gâteau. Cette bienveillance, c’est génial. On ne se juge pas, on ne se jauge pas et surtout, pas de compétition les uns avec les autres. On est tous là pour s’élever et évoluer ensemble.

Pour un bilan de mi-parcours sur la formation, je trouve ça déjà hyper positif ! Pas vous ? Et manifestement, le meilleur reste encore à venir. J’ai hâte de continuer !

Si vous n’avez pas lu l’article précédent au sujet de la formation, cliquez ici pour y accéder.

Si vous voulez voir un exemple des postures où j’ai progressé, filez voir sur mon Instagram Black_Yogagirl.

Bon, il est temps que je file, maintenant ! Portez-vous bien et rendez-vous dans le prochain article !

Namaste et more love, Nikka