Tout le monde s’accorde à dire que dérouler son tapis 20 minutes tous les jours, c’est plus bénéfique que de s’adonner à une grosse séance d’une heure et demi une ou deux fois par semaine. Il a été prouvé scientifiquement que le corps et bien plus sensible à la pratique répétitive plutôt qu’à la pratique occasionnelle. Néanmoins, il est essentiel de prendre garde à ne pas céder à certaines déviances, avec l’habitude et la routine qui s’installent. Rien de pire pour gâcher les bienfaits d’une session.

Ce serait dommage, quand-même ! Vous ne trouvez pas ? Alors pour les éviter, je vous livre les cinq plus fréquentes. Bonne lecture !

Top 5 des déviances qui empêchent une bonne pratique du yoga

Déviance #1 : Se laisser distraire

Facile de se dire, si on pratique dans le salon qu’on va juste couper le son de la télé mais laisser l’image. Ou alors qu’on va laisser le repas chauffer pendant qu’on s’exerce. Quant au téléphone, je ne vous en parle pas ! C’est la pire des déviances ! Regarder une notification ou un mail en pleine posture ne peut que vous faire oublier d’être pleinement conscient à ce que vous faites. Voire d’abandonner complètement le tapis…

déviances au yoga - Portables et tablettes

Déviance #2 : Ne pas mettre de routine en place

On dit qu’il faut 21 jours pour mettre en place une nouvelle habitude. Le corps et l’esprit aiment les rituels et la répétition. Si vous démarrez votre pratique à la maison mais que vous ne la planifiez pas un minimum, vous risquez de la zapper très régulièrement.

Déviance #3 : Remettre à plus tard

Décomplexez-vous tout de suite : il y aura toujours une bonne excuse pour ne pas dérouler votre tapis ni aujourd’hui, ni demain. Ni après-demain et les jours qui suivront. N’écoutez surtout pas la petite voix qui vous souffle de ranger le tapis pour le reprendre demain plutôt. Transformez plutôt son discours. Comme ça, avant poser les fesses sur le canapé pour entamer un marathon Netflix, elle vous soufflera « fais ton yoga d’abord !  » ^ ^ Mater un épisode de moins, c’est pas la mort. 😉

Déviance #4 : Lâcher son rythme

Si dire que puisqu’on a raté deux fois son yoga cette semaine, on ne reprendra que la semaine prochaine « régulièrement et plus sérieusement ».

Ce qu’on risque de faire sérieusement, c’est surtout ne pas reprendre sa pratique. Ok, on peut rater le coche une fois, voire deux, mais il ne faut surtout pas tomber dans l’écueil et reprendre les choses en main le plus vite possible, même si c’est recommencer par une mini séance de 10 minutes au début, ça a au moins le mérite de nous garder connectés à la pratique.

Déviance #5 : Chercher l’inspiration ailleurs

En effet, il est toujours de bon ton d’avoir un modèle de départ pour pratiquer correctement chez soi. Je le dis assez souvent et c’est comme ça que j’ai moi même démarré ma pratique régulière à la maison. Cela dit, attention à ne pas tomber dans l’écueil inverse et extrême : se bloquer dans sa pratique personnelle pour suivre celle d’un autre. En yoga, on découvre et on approfondit ses connaissance grâce à ses expériences personnelles. Et de vous à moi ou encore quelqu’un d’autre, elles sont totalement différentes. 😉

Alors, quel est votre point faible à travailler pour éviter de gâcher votre séance ? Le mien, c’est le point un… A la maison, j’ai parfois tendance à cuisiner en même temps que je déroule mon tapis, parfois. Rien de pire pour perdre son fil….. Mais je me soigne !

Avant de partir, je me demandais si tu savais….. Mon ebook souplesse est disponible à la vente et selon les premiers retours que j’ai eus, il est super sympa. Si ça t’intéresse, file voir en cliquant sur ce lien.

A très vite !