Pour mon plus grand bonheur, les cours de yoga ont repris, cette semaine. Néanmoins, malgré la séance centrée sur Ahimsa (la non-violence, un des cinq yamas du yoga), les courbatures sont au rendez-vous !

Vous les connaissez, vous aussi, ces indésirables douleurs musculaires qui arrivent suite à une sollicitation inhabituelle ou trop intense des muscles. Alors que pétri de bonnes intentions, on avait décidé de reprendre le sport, ça coupe un peu les ailes… Si ça peut vous rassurer, sportif aguerri ou pas, personne n’échappe aux courbatures. Et le yoga, en apparence plutôt calme, aussi bien que la course à pied, le rugby ou le foot, peuvent les occasionner.

Elles apparaissent en général dans les 12 à 48 heures après l’exercice physique et peuvent mettre jusqu’à une bonne semaine pour disparaître totalement. 

Courbatures

 

Comment composer avec les indésirables ?

Pour ma part, les courbatures, ça va, ça vient. Plus ma pratique est régulière, moins souvent elles apparaissent. Ou alors plus tard. Le corps s’habitue à l’exercice. Mais il s’habitue aussi vite à l’absence activité. Du coup, le plus sage est d’apprendre à faire avec elles. Et aussi de mettre en oeuvre quelques petites astuces pour les faire passer un peu plus vite….

Ne pas arrêter de bouger

Bien entendu, il n’est pas question ici de retourner faire un marathon alors qu’on est perclus de courbatures ! Néanmoins, des études ont prouvé qu’une activité légère, comme la marche ou les étirement aident à faire disparaître les courbatures plus rapidement. 

L’auto-massage

C’est instinctif, non ? Quand on a mal quelque part alors qu’on vient juste de se cogner, on frotte instantanément la zone endolorie. Et bien là, imaginez : le muscle est endolori, vous avez juste à le frictionner et pétrir. ça fait mal mais ça détend, aussi. Puis ça réchauffe les muscles en réactivant la circulation sanguine, au passage ! 😉

L’arnica

cette plante soulage tous les petits traumatismes. Les sportifs l’utilisent pour lutter contre les courbatures, les mamans pour soigner les bobos du quotidien (bleus…). Disponible en petits comprimés, en huile ou gel de massage.

Les douches chaudes

Comme on l’a évoqué plus haut en parlant des massage, la chaleur détend et assouplit. Une bonne douche chaude, ou un bain, ou encore une bouillotte bien chaude posée là où ça fait mal, c’est un pur bonheur !

Boire, boire et encore boire !

De l’eau, bien-sûr ! Cela permet d’éliminer les toxines accumulées dans les muscles beaucoup plus vite. Et donc de réduire leur inflammation autrement dit, la douleur. 🙂

Et très vite, vous pourrez reprendre votre activité sans douleur…. Enfin, jusqu’à la prochaine fois ! 😉