Hey, hey !
Aujourd’hui, je vous propose de vous introduire à la cuisine ayurvédique ! C’est une alimentation saine et pleine de saveurs, qui met l’accent sur les aliments naturels. Allons-y pour une introduction générale ! 
Pour commencer, faisons un petit rappel sur ce qu’est l’ayurvéda.

En fait, c’est à la fois une philosophie, un mode de vie et aussi une médecine holistique. En effet, elle ne traite pas juste les symptômes de maladie d’un individu, mais elle vise plutôt à maintenir cette personne dans un état de santé optimal (cliquez ici pour aller plus loin dans les explications).

Ainsi, l’alimentation tient une place essentielle en ayurvéda. Elle doit être adaptée en fonction des humeurs, des saisons et de la constitution doshique, notamment.

La cuisine ayurvédique, comment ça fonctionne ?

Selon l’ayurvéda, nous nous alimentons pour créer la santé. Ainsi, d’après le Charaka Samhita*, la maladie résulterait d’une mauvaise nutrition. C’est effectivement ce que notre médecine occidentale nous enseigne aussi. Nous devons par exemple, éviter les graisses saturées, le sucre raffiné, le sel, etc,  causes avérées de maladies cardio-vasculaires, cancers et autres « joyeusetés ».
C’est donc devant cet état de fait que l’ayuvéda tire 4 principes sur la nourriture et son impact sur la santé :
  1. La nourriture est une thérapie
    Choisir une alimentation adaptée (cuisine ayurvédique, par exemple ! ^ ^), contribue pleinement à conserver un bon équilibre dans le corps. Et donc une bonne santé.
  2. Le goût d’un aliment indique sa valeur nutritionnelle
    Attention, on ne parle pas ici de la valeur nutritionnelle telle qu’on la connaît affichée sur les emballages de tout ce qu’on achète conditionné en magasin. Pas de calories, de joules ou autres. En ayurvéda, on considère que  chaque personne est en constante évolution et qu’au fond de soi, elle sait spontanément ce dont son corps a besoin. Vous savez, ces fameuses « envies » ? C’est le corps qui vous indique ce dont il a besoin. 
  3. Le dosha dominant doit déterminer quelle nourriture est la plus adaptée
    Que l’on soit du dosha Vata, Pitta ou Kapha, un repas ayurvédique comprendra les 6 saveurs dans l’assiette, mais le dosha dominant donnera la tendance des aliments à privilégier. Plus ou moins salé, sucré, amer, astringent, piquant, acide.
  4. La façon dont on mange est aussi importante que ce que l’on mange
    Par conséquent, il faudra choisir ses aliments en fonction de son feu digestif (capacité à digérer facilement) afin d’éviter l’accumulation de toxines dans le corps due à une mauvaise digestion.

Quand manger ?

En cuisine ayurvédique, le repas principal a lieu le midi, au moment où le feu digestif (agni, en sanskrit) est au plus fort.

Si vous n’avez pas faim, ne mangez pas encore. Votre corps vous indique que la digestion du repas précédent n’est pas terminée. Toutefois, essayez de manger à heure fixe le plus possible.

Quelle quantité manger ?

Mangez au 3/4 de vos capacités. Cela représente environ la capacité de deux mains jointes en coupelle, pour info. Un signe plus facile pour vous aider, c’est que vous vous sentez satisfait, mais pas « rempli ».

Autrement, si vous mangez à 100% de vos capacités, votre estomac est rempli et la nourriture qu’il contient commence à le distendre. Vous vous sentez moyennement fringuant, juste après manger, en général… ^ ^

Et si vous mangez à 125% de vos capacités, je ne vous fais pas de longue description : vous avez trop mangé et bonjour lourdeurs et ballonnements !

Les bonnes proportions d’une assiette en cuisine ayurvédique

Un repas ayurvédique bien composé  comporte donc :
  • 3 parts de féculents (céréales, riz, maïs, etc.),
  • 1 part de protéines (viande, fromage, œuf, poisson ou yaourt),
  • Une part de légumes frais et de fruits de saison,
  • 1 part de boisson ou de soupe.
cuisine ayurvédique

Comment manger ?

 En cuisine ayurvédique la nourriture consommée doit respecter le cycle naturel et la région. Les aliments sont donc de préférence frais et de saison. Idéalement cuits à la vapeur pour conserver le maximum de qualité nutritionnelle.

Et dans la pratique, essayez de manger dans une atmosphère calme et sereine. Assis et concentré sur votre repas, car la contrariété, le stress ou la colère perturbent votre digestion.

Et voilà pour cette introduction. Comme vous le voyez, l’alimentation de style ayurvédique, ça s’appuie pas mal sur ce que le corps sait déjà si on l’écoute un tant soit peu, vous ne trouvez pas ?

N’hésitez pas à me laisser un commentaire si la lecture vous a plue. J’en serai ravie et c’est encorageant, aussi. Merci d’avance !

Si vous souhaitez une consultation skype pour parler conseils ayuvédiques ou prendre un rendez-vous pour un cours de yoga, retrouvez-moi sur ma page médoucine !

A très vite !