Hey, hey ! J’espère que vous allez bien. 
Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais je vous avais confié () il y a peu que je commençais une formation de praticienne en ayurvéda et que je reviendrai vous en parler ? Et bien le moment est venu ! Et pour commencer, nous allons parler dosha !

Dosha ? Qu’est-ce que c’est ?

Dosha

Avant de vous donner quelques clés pour découvrir par vous-même votre dosha, il est important de remettre quelques éléments en perspective pour une meilleure compréhension. 

Les cinq éléments fondamentaux

En ayurvéda, toute chose porte en elle une composition spécifique et unique des 5 grands éléments.  Ces grands éléments sont les suivants, dans leur sens d’apparition : 

  1. L’éther (pas le solvant qui endort, hein !)
  2. L’air
  3. Le feu
  4. L’eau
  5. La terre

Le tout premier, celui à l’origine de tous les autres, selon la philosophie Samkhya, c’est l’éther. A l’heure actuelle, c’est une notion totalement inconnue de nous car le concept a disparu de nos raisonnements astro-physiques occidentaux depuis plus de deux siècle. En fait, l’éther, c’est l’espace, le vide à partir duquel toute chose qui compose notre monde a été créé.

Ensuite, de l’éther est né l’air. Après l’air est arrivé le feu, grâce au frottement de l’air qui a induit de la chaleur, puis des étincelles. Sous l’action du feu, certaines particules de l’air se sont liquéfiées et ont donné naissance au quatrième élément : l’eau. D’autres en revanche, se sont solidifiées pour donner le jour au cinquième et dernier élément : la terre.

Retour sur les doshas

Comme je vous le disais plus haut, toute chose en ce monde comporte une combinaison unique et spécifique de ces cinq éléments et donc notre dosha aussi. 

En fait, il en existe trois différents, des doshas. Chacun composé d’une paire des grands éléments : 

  1. Vata (éther et air)
  2. Pitta (feu et eau)
  3. Kapha (terre et eau)

Les caractéristiques conférées par les grands éléments aux doshas retentissent ensuite dans la composition physique et psychique de chacun.

Ainsi, une personne agitée, énergique, frileuse, très mince a de très fortes chances d’avoir pour dosha principal Vata. Au contraire, une personne avec un caractère placide, une constitution osseuse large et robuste, qui aime dormir et être tranquille sera plutôt Kapha. Enfin, un individu avec le dosha Pitta aura le goût de la compétition et de la réussite, un caractère bien « trempé » ainsi qu’une carrure plutôt athlétique.

Ces trois exemples sont des déterminations rapides. Une détermination sérieuse et ferme de la constitution doshique d’un individu passe par un questionnaire détaillé, à remplir de préférence avec un praticien (par exemple moi ^ ^) qui pourra par la suite vous proposer des solutions pour améliorer les éventuels déséquilibres d’ordre physique ou émotionnel liés au dosha qui peuvent gêner, si vous le souhaitez. 

Dans les faits….

En attendant, vous pouvez tout de même chercher à déterminer vous-même votre constitution doshique. Juste par curiosité. Il existe une foultitude de tests disponibles sur le net, plus ou moins longs. Celui-ci est plutôt ludique et court. Il n’ira pas dans le détail pour déterminer si vous avez une constitution bi ou tri-doshique, mais c’est un bon début pour apprendre à se connaitre ayurvédiquement parlant. 

Venez partager dans les commentaires le résultats de votre test. Et si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’en faire part à la même occasion, cela occasionnera sans doute un article en réponse. 😉