Aujourd’hui, voyons si vous et moi, on est flexible !

En effet, pour se sentir bien dans son corps et éviter les douleurs musculaires et posturales, la souplesse du corps, c’est primordial ! Histoire de bien comprendre comment ça fonctionne avant de la bosser et la maîtriser, faisons-le point ensemble. Allez, c’est parti !

Pour commencer, définissons ce que signifie être flexible !

La souplesse ou la capacité à être flexible qualifie quelque chose ou quelqu’un qui n’est pas rigide, qui se plie facilement sans se détériorer. ça caractérise aussi quelqu’un qui bouge avec aisance et agilité.

En d’autre termes, si vous appliquez la définition à vous-même, vous pouvez évaluer votre propre souplesse : êtes-vous raide comme une bâton ? Du genre à ne pas pouvoir se pencher pour faire vos lacets sans courber le dos. Ou encore du genre à vous sentir bloqué ou noué dans vos épaules, ou même votre dos ?

J’ai pour vous un bon moyen de le savoir !

Petit test pour savoir si vous êtes flexible

Très flexible

Debout, penchez-vous en avant pour poser vos mains au sol tout en gardant les jambes tendues.

  • Si vos mains n’atteignent pas les genoux, vous êtes raide.
  • Au  niveau des mollets, vous avez une souplesse moyenne.
  • Si vos mains atteignent le niveau des chevilles, vous avez une bonne souplesse.
  • Enfin, si vos mains ou même vos poings sont au sol, vous avez une très bonne souplesse, bravo !

Après ce test, le plus important à savoir, c’est que la souplesse (ou la raideur) n’est jamais définitive : on la perd très vite, mais on la re-gagne aussi en étant doux et patient. A tout âge, dans toutes les conditions ! Grâce aux étirements.

Pour finir, et j’espère que ça vous donnera envie de vous y mettre un peu, voici quelques avantages à pratiquer les étirements :

  • meilleure aisance des mouvements (plus de grâce dans les mouvements, comme les danseuses et surtout une meilleure posture, car dos plus droit).
  • augmentation de la tonicité des muscles (moins de cellulite et d’effet « blog-blop »)
  • meilleure amplitude des articulations (exemple : position accroupie plus facile à tenir)

Bien entendu, la liste n’est pas exhaustive, mais il faut bien que je m’arrête de parler à un moment !  ^ ^ Bon allez, je file !

Namasté et more love,

Nikka

PS : si vous cherchez 5 postures rapides pour gagner en souplesse et donc être plus flexible, restez à l’écoute sur le blog pour un prochain tuto-photo. Inscrivez-vous à la newsletter. 😉 En bas de page, ou alors si vous vous promenez sur le site, sur l’onglet Newsletter.