Et voilà. Le premier mois de la formation yoga teacher est passé ! Maintenant on entre dans le bain et les choses sérieuses commencent !

J’ai d’ailleurs eu du mal à m’en remettre, hier. Non pas à cause des courbatures, mais vraiment parce que le weekend a été intense. Une journée entière de théorie le samedi, et une journée entière de yoga le dimanche. Je n’ai jamais autant sué de ma vie !!!!

Oui, je sais, j’ai déjà dit la même chose la semaine dernière et pourtant, ça va crescendo, je vous assure ! Et puis mon ventre mou post partum va vite se faire la malle, à ce rythme ! Des sauts, des postures avancées à tenter, des vinyasas à enchaîner encore et encore, les respirations à coordonner aux mouvements. Au final, j’ai les sens aiguisés en permanence ! Enfin bref !

Comment je me sens après ces deux weekends de formation yoga ?

En dehors du côté physique, qui m’enthousiasme, je suis également ravie au niveau intellectuel.

J’ai rencontré de nouvelles personnes

Il y a des gens qui viennent du monde du sport, d’autres de la danse. Il y a aussi des comptables, des avocats, des employés d’assurance… Des horizons bien différents ! Mais la passion du yoga nous réunit et se sentir « compris » et animé par la même passion quand on parle, c’est vraiment grisant !

Je découvre de nouvelles notions

Anatomie, kinésiologie, ayurvéda, naturopathie… Je me rends compte qu’inconsciemment, il y a des choses que j’appliquais, sans mettre de mots dessus. Juste parce que j’écoute mon corps. Bon, j’avoue, il y a encore du boulot, parce que j’écoute aussi ma voracité, parfois ! ^ ^

J’entrevois mes nouveaux enjeux

Quand j’ai démarré le yoga, au tout, tout début, ce qui me plaisait, c’était les asanas (postures). Réussir à les réaliser. Puis ensuite, ce qui m’a plu, c’est le bien-être que ça me procurait à la fin de chaque séance. Maintenant, je me rends compte que plus j’approfondis ma pratique et mes connaissances, plus cela implique des changements dans mon mode de vie : ma manière de manger pour me sentir mieux au quotidien et dans ma pratique, par exemple. Ou encore ma manière d’envisager et de surmonter les difficultés. Et là encore, il va y avoir du boulot ! Mais ça me plaît !!!! 🙂 D’ailleurs, ça pourrait sans doute m’aider à trouver le sujet dont mon mémoire de fin d’année va faire l’objet ? Affaire à suivre !

Formation yoga - carnet de notes - Extrait

Et j’ai aussi mes premiers « devoirs » !

Le terme est un peu (beaucoup !) scolaire. Je ne l’aime pas trop. Mais en même temps, c’est un peu le principe. Après le cours de pédagogie de dimanche où on a étudié une première famille de postures debout, on nous a demandé de choisir trois postures afin de créer un flow que l’on pourrait répéter à l’infini de chaque côté du corps (à gauche et à droite). Jusque là, j’ai envie de dire « Fastoche ! » Mais en fait, l’énoncé ne se termine pas à ce point.

Pour chacune des postures, je vais devoir nommer les parties du corps en action, indiquer les placements, les respirations ainsi que les forces qui entrent en jeu… Tout ça pour l’enseigner à la classe lors du prochain weekend de formation ! En gros, commencer à vraiment faire la prof, quoi !

On dit gloups ou pas gloups ?

Non, on dit zen ! ^ ^ Et puis mon carnet de prise de notes le dit bien : rien n’est impossible. 🙂

Namasté et more love,

Nikka