Hello la compagnie ! 
Je suis ravie d’être enfin de retour après tout ce temps d’absence de la toile ! Pour célébrer ceci, je vous propose une petite fiche yoga ! Et on va s’intéresser à la posture de l’angle étiré pour cette reprise.

C’est parti !

Utthita parsavakonasana ou la posture de l’angle étiré

Pour commencer, l’angle étiré est une posture debout, jambes écartées, avec un pied parallèle et l’autre en ouverture. Le genou au dessus du pied en ouverture est plié, et la jambe du pied parallèle est tendue. Le buste est étiré en oblique haute par rapport aux hanches et du bassin, une main en appui au sol, près du bord interne du pied. Enfin, l’autre main est étirée en oblique haute, dans le prolongement de la jambe tendue et du buste.

Pour entrer dans la posture

  1. Tout d’abord, démarrez debout, pieds parallèles, en posture de la montagne, au milieu de votre tapis, dans le sens de la longueur.
  2. Ensuite, faites un pas sur le côté tout en gardant les pieds parallèles.
  3. Pivotez le pied droit à 90° vers la droite. Le talon du pied droit doit se trouver au niveau de la plante du pied gauche, sur une même ligne (comme pour la posture du Guerrier 2).
  4. Pliez ensuite le genou droit jusqu’à ce que ce la cuisse soit parallèle au sol.
  5. Votre jambe gauche est tendue et active.
  6. Vos hanches restent de face par rapport au bord long du tapis.
  7. Penchez le buste en direction du genou plié, puis posez la main au sol, proche du bord interne du pied.
  8. Tendez l’autre bras en direction du ciel, puis étirez-le le long de l’oreille, en oblique haute.
  9. Pour finir, dirigez le regard en direction de la main levée.

Voilà ! Vous êtes dans la position de l’angle étiré et vous vous façonnez des cuisses en béton. Bravo !

Que faire, si….

  • Vous avez mal au genou plié ?
    Assurez-vous qu’il ne bascule pas vers l’intérieur et que le poids du corps est bien réparti sur l’ensemble du pied. Pensez également à placer le genou sur la même ligne que la cheville.
  • Vous ne pouvez pas placer votre main au sol ?
    Placez un bloc près de votre pied et posez la main sur ce bloc.
  • Vous n’êtes pas à l’aise avec la main du le bloc ?
    Placez l’avant bras sur la cuisse, proche du genou plié. Vous solliciterez moins votre hanche en ouverture.

Pour sortir de la posture

  • Posez les deux mains au sol, de chaque côté du pied avant.
  • Crochetez les orteils du pied arrière sur le tapis, puis glissez la jambe au genou plié à l’arrière du tapis, proche de l’autre. Vous êtes en position de la planche.
  • Pliez les coudes, posez les genoux au sol, pour ramener tout le corps sur le tapis.

Les bienfaits de la posture

  • Renforce l’endurance.
  • Soulage le stress.
  • Renforce et favorise  l’ouverture des hanches et du bassin.
  • Tonifie les cuisses, les genoux et les chevilles. Les pieds aussi !
  • Soulage les douleurs sciatiques, la constipation…
  • Affine la taille.
  • Etirement du dos et des flancs.

Encore une simple posture pour tout un tas de bienfaits, n’est-ce pas ? Certes, elle est exigeante lorsque l’on commence à la pratiquer, mais vous ne regretterez pas ! Faites-moi confiance.

Et voilà ! C’est tout pour aujourd’hui !

N’hésitez pas à prendre rendez-vous via ma page médoucine si vous avez envie d’approfondir ce genre exercice dans le cadre d’un atelier en chair et en os. 😉

Et si vous avez envie de découvrir une nouvelle fiche, c’est par ici.