Hellos mes petits yogis !
Aujourd’hui, comme promis, on va parler des lombaires ! Où elles se situent, comment elles fonctionnent, comment les mobiliser pour éviter le mal de dos. Vous êtes prets ? C’est parti !

Comment s’organisent les muscles lombaires ?

Tout d’abord, il faut savoir que ce qu’on appelle les lombaires, ce n’est pas un seul muscle, mais tout un groupe. En effet, ils se situent à l’arrière du corps, au niveau de la zone basse du dos. Entre les dernières côtes flottantes et le haut de l’articulation coxo-fémorale (le bassin).

Les trois principaux muscles de la zone lombaire sont : 

  • le muscle oblique, sur les côtés de la taille.
  • L’iliocostal qui s’insère sur les côtes et les crêtes iliaques.
  • Le muscle spinal, érecteur du rachis (la colonne vertébrale).
  • Le carré des lombes, muscle bi-latéral qui s’insère sur les dernière côtes et le haut de la crête iliaque.
anatomie des lombaires

A quoi servent ces muscles lombaires ?

Ce groupe de muscles jouent le rôle d’extenseurs de la colonne vertébrale. Autrement dit, c’est grâce à eux que vous pouvez redresser et allonger le dos. Vous auto-grandir, quoi.

En parallèle à l’auto-grandissement, chaque muscle du groupe vous permet de réaliser une action bien précise. Ainsi, les muscles spinaux vous aident lorsque vous voulez fléchir la colonne vertébrale en vous penchant vers l’avant, par exemple. L’oblique, quant à lui participe également aux flexions avant de la colonne vertébrale, mais il vous permet également de vous incliner ou de tourner le buste de part et d’autre, au dessus du bassin.

Lombaires étirés en ardha uttanasana

Qu’est-ce qu’il se passe quand j’ai « mal aux reins » ?

Déjà, pour commencer, ce ne sont pas aux reins que vous avez mal, lorsqu’il s’agit du dos. Vos organes sont bien à l’abri, contenus derrière la gaine constituée par les abdominaux devant, et les lombaires à l’arrière.

En fait, votre problème de mal de dos résulte plutôt d’un problème postural. Une posture inappropriée pour le dos conservée beaucoup trop longtemps. Ou encore un geste répétitif qui finit par fatiguer les muscles, surstimulés.

Vous commencez à voir où je veux en venir ? L’absence de mouvements, la position assise (avec le dos voûté ou super cambré), et même couchée, prolongée. Les travaux de manutention avec le port de charges lourdes (en tirant la force du dos plutot que des jambes)…

Autant de petites actions qui, répétées, contribuent à accumuler dans les muscles lombaires des tensions et contractions prolongée. Et là, aïe, aïe, aïe !

Que faire pour éviter d’avoir mal au dos ?

La réponse est simple : bougez, bougez, redressez-vous. Puis étirez-vous !

Il est important de garder en tête une chose : lorsque l’on est resté assis pendant plus d’une heure, il est primordial de s’étirer, de respirer, de s’oxygéner. Imaginez quand c’est 7 heures d’affilée ?! Parce que la posture assise sur nos chaises occidentales n’est pas physiologique pour notre dos et ne nous permet pas de solliciter les muscles qu’il faudrait. On ne redresse plus le dos, ce qui fait qu’on se retrouve avec un ventre bombé à l’avant. Et à l’arrière, des lombaires tout ramollos qui ne soutiennent plus du tout la colonne vertébrale. 

Lombaires en tensions pour cause de mauvaise posture assise

Et voilà pour ce petit point anatomie ! N’hésitez pas à prendre rendez-vous via ma page médoucine si vous avez envie d’approfondir le sujet davantage dans le cadre d’un atelier ou d’un cours en chair et en os. 😉

Et si vous avez envie de lire davantage sur l’anatomie liée au yoga, ici et tout de suite, je vous conseille d’aller voir par ici.

Bonne lecture !