D’abord, entendons-nous de suite. Dans le titre, aucun jugement de valeur ! Si vous voulez acheter du matériel de yoga dès votre démarrage, libre à vous !

Et d’ailleurs, je devrais même plutôt vous féliciter ! Mais bon, en même temps, il faut que vous sachiez.  Le matériel essentiel de tout yogi, qui le rendra assidu et constant, il ne s’achète pas :

  1. Le temps : c’est dans votre tête que ça se passe. Vous voulez ou vous ne voulez pas prendre du temps pour vous entraîner.
  2. Un espace propre et dégagé où pratiquer. On est souvent à terre. Le yoga, ça a beau être chouette, rouler dans la crasse, ça l’est nettement moins !

Une fois que vous avez ça, vous pouvez, à mon sens, passer à l’étape suivante : l’acquisition d’un peu de matériel qui ne sera rien qu’à vous. D’ailleurs, allons-y gaiement, à la suite !

Le matériel du yogi

Pour commencer, un tapis

Pour pratiquer quand vous voulez à la maison. Mais aussi en cours de yoga : si vous y allez régulièrement, vous serez bien contents de ne pas faire corps avec l’ADN des autres yogis, capturé dans un tapis…. (Ok, les tapis son désinfectés après chaque cours….) Perso, j’en ai quatre, mais c’est surtout parce que j’ai voulu trouver la perle rare : léger, anti-dérapant et facile d’entretien. 😉 

Matériel - Tapis de yoga

Un sac

Surtout pour se déplacer. Ce sac pourra contenir le tapis, les sangles, une tenue et une serviette.

Matériel - Sac de yoga

Et aussi une ou deux sangles

Pour vous aider à attraper vos pieds quand vous ne pouvez pas. Un exemple ? Natarajasana, la posture du roi danseur, ou encore celle de la main au gros orteil.

Matériel - Sangles de yoga

Deux blocs

En mousse, en bois, en liège en bambou ou autre, ils vous permettent d’atteindre le sol quand vos mains ne vous le permettent pas encore, comme dans les flexions avant debout, par exemple.

Matériel - Blocs de yoga

Pour finir, une ou deux couvertures de yoga

J’insiste. Des couvertures de yoga. Pas n’importe quelles autres. Parce que pliées, elles seront d’un grand confort mais suffisamment fermes sous les épaules, pour la posture de la chandelle ou sous les fesses pour maintenir dos droit en posture assise.

Voilà, j’ai fait le tour ! Avec ça, vous pouvez désormais vous lancer à corps perdu dans la pratique !

Namasté ! 😉

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *