Et oui. Maintenant, je peux rebaptiser ma pratique du moment comme telle : yoga prénatal !

Jusqu’ici, mon ventre me permettait de réaliser toutes les postures que je souhaitais en les planifiant à l’avance. Postures d’équilibre, postures d’ouverture des hanches, postures pour développer la force, enchaînements dynamiques… Un petit mix de tout ça pour faire une session complète, en plus d’un temps de relaxation et d’exercices de respiration.

Désormais, c’est plutôt mon état et mes douleurs du moment qui dictent  le choix de mes postures. Et le plus souvent, ce sont les mêmes qui reviennent, car le yoga me permet de soulager toutes ces joyeusetés : mal de dos, côtes coincées par le ventre qui grossit, jambes lourdes, fatigue, angoisses (je fais plein de rêve super bizarre alors que je ne me sens pas plus flippée que ça)… Que des trucs joyeux ! Mais bon, je ne me laisse pas abattre !

Mon yoga prénatal : comment je me porte

Le fait de poursuivre ma pratique me permet de rester relativement dynamique et souple, malgré le bidon grandissant. Je corrige ma posture assise quand je suis trop cambrée. Et puis je fais attention à ne pas mobiliser mes grands droits (les abdos du dessus qui font les tablettes de chocolat), quand je me lève de mon lit ou du canapé. Je peux encore faire mes lacets en me penchant en avant (mais en levant les jambes, c’est quand-même vachement plus pratique).

Mon yoga prénatal : postures du moment

En ce moment, tout ce qui soulage mon dos est le bienvenu. Ainsi, la posture du chat et celle de la vache font partie de mes incontournables. Elles me permettent de me détendre la colonne vertébrale en douceur.

Yoga prénatal - Posture du chat
Yoga prénatal - Posture de la vache

Celle du cordonnier (papillon) également. Je ne saurai pas l’expliquer clairement, c’est plutôt un ressenti…. Cette posture soulage le poids de mon ventre et aussi la pression dessus, surtout après avoir passé une journée entière assise au bureau. ça fait un bien fou !

Yoga prénatal - posture du cordonnier

Et puis aussi d’autres postures d’ouvertures des hanches… Par exemple, le Guerrier 2, où en plus de l’ouverture des hanches, j’ai la possibilité de m’étirer le haut du corps, histoire de faire de la place au niveau de mes côtes.

Yoga prénatal - Guerrier 2

Lotus et posture parfaite pour bien ouvrir les hanches, redresser mon dos et retrouver mon calme, aussi.

Yoga prénatal - Padmasana
yoga prénatal - siddhasana

Les postures qui étirent l’arrière des jambes, comme le grand angle et l’orteil à la main.

Yoga prénatal - Orteil à la main

Bonus !

Et quand je suis en forme et fringante, je fais également encore quelques unes de mes postures acrobatiques…. ^ ^ Bien entendu, toujours en toute sécurité et en écoutant mon corps !

Yoga prénatal - sirsasana

Si toi aussi tu es enceinte ou peut-être juste curieuse, et que tu as envie de savoir si le yoga prénatal est compatible avec le fait d’être enceinte, je te propose de lire cet article avant de partir.

Namasté et more love !

Nikka