Savez-vous où situer exactement les hanches, sur votre corps  ? Quel est leur rôle et comment elles fonctionnent ? Souvent, nous pensons savoir, mais en réalité, nous sommes loin d’avoir pleinement conscience des hanches, de leur rôle et de l’importance de leur maintient en bon état de fonctionnement.

Saviez-vous que des hanches bloquées peuvent vous causer des douleurs dans le dos ? Dans les genoux ? Ou encore vous empêcher de marcher ? Qu’un mode de vie trop sédentaire et stressant peuvent altérer leur bon fonctionnement ?

Un peu d’anatomie

Les hanches, autrement appelées articulation coxo-fémorale, se situent au niveau de la « culotte de cheval ». On ne les sent généralement pas sous les doigts lorsqu’on les recherche, car elles sont cachées sous plusieurs couches (peau, graisse, muscles, tendons). Cette articulation accueille la tête de l’os du fémur, tout en haut de la cuisse. Au niveau du pli de l’aine, ce qui permet aux membres du bas du corps d’être reliés au haut du corps, le tronc, via la ceinture pelvienne (le bassin).

L’articulation est sécurisée grâce à un réseau de ligaments qui garantissent sa stabilité et sa mobilité. Ainsi, grâce à la mobilité de la hanche, nous pouvons notamment pivoter le haut du corps sans pour autant bouger les jambes. Ou contraire, balancer les jambes, tout en conservant le buste immobile. Et tout simplement nous tenir debout et marcher.

ça a l’air évident, comme ça, mais tout de même ! Il faut bien être conscient que sans les hanches, ou alors juste avec une réduction de son amplitude, tout l’édifice du squelette  se trouve déséquilibré et donc « grippé ».

Bien localiser la hanche sur soi-même

Pour en être pleinement conscient, de cette articulation et la localiser facilement, posez la main sur le côté de la fesse. Ensuite, levez un pied en gardant la jambe tendue et faites des rotations en tournant la cuisse vers l’intérieur, puis vers l’extérieur, alternativement. Vous sentez, sous votre main ? ça tourne et ça bouge à l’intérieur. Vous mobilisez donc votre articulation de la hanche.

Isoler les mouvements des hanches

Pour bien prendre conscience de vos hanches, vous devez savoir quel types de mouvements elles effectuent. 

  • La rotation interne : votre cuisse tourne vers l’intérieur.
  • La rotation externe : votre cuisse tourne vers l’extérieur.
  • L’adduction : votre cuisse se rapproche du centre du corps.
  • L’abduction : votre cuisse s’éloigne du centre du corps.
  • La flexion : votre cuisse se rapproche du buste.
  • L’extension : votre cuisse tend vers l’arrière du corps.

Les hanches au yoga

Leur mobilisation est primordiale. Des hanches bloquées donnent des postures bloquées. Et donc de la gêne dans les mouvements et une mobilisation indue de certains autres muscles, tendons ou même articulation.  Bien entendu, il n’y a là aucune fatalité. Le yoga est là pour aider à retrouver une amplitude de mouvement convenable, puis entretenir cette mécanique par la suite.

Les hanches sont très souvent mobilisées au yoga. Lors des postures en flexion avant, pour les écarts des jambes, les extensions arrière, les torsions du buste, etc… Néanmoins quand on en n’est pas conscient, qu’on ne les sent pas spécialement ou qu’on ne les localise pas bien, ses hanches, comment pourrait-on les faire travailler correctement ? Car quand on ne les mobilise pas correctement alors qu’on tente d’entrer dans une posture spécifique, c’est une autre articulation qui en pâtit : celle des genoux, ou même le dos !

Ainsi, lors de vos sessions de yoga asana,  gardez toujours en tête que vos postures s’organisent autour du placement de vos hanches. Des hanches correctement et consciemment mobilisées confèrent une stabilité toute spéciale à n’importe quelle posture.

Conscience des hanches

A bon entendeur !

Et voilà pour ce petit point anatomie sur la prise de conscience des hanches et leur fonction ! N’hésitez pas à prendre rendez-vous via ma page médoucine si vous avez envie d’approfondir le sujet davantage dans le cadre d’un atelier ou d’un cours en chair et en os. 😉

Pour finir, si vous avez envie d’approfondir un autre point anatomie, je vous propose de lire cet article.

Bonne lecture !